La première phase du déconfinement commence ce lundi 11 mai

La première phase du déconfinement commence ce lundi 11 mai

Le début du déconfinement commence ce lundi, après près de deux mois de confinement dans la lutte contre le coronavirus. Tout n’est pas autorisé. On fait le point ! 

> Libre circulation :

Le principal changement: plus besoin de réaliser une attestation dérogatoire pour pouvoir circuler. La libre circulation sera possible dans un rayon de 100 km à vol d’oiseau autour de votre lieu de résidence. Il vous faudra vous munir d’un justification de domicile que vous présenterez en cas de contrôle. 

Au-delà de 100 kilomètres, et si vous quittez votre département, une nouvelle attestation sera obligatoire exigeant un « motif impérieux » ou une obligation professionnelle. 

> Rassemblements entre amis :

Si vous souhaitez organiser un dîner à la maison, rencontrer des amis, cela sera possible, mais avec des contraintes. En effet, ce rassemblement devra être limité à un maximum de dix personnes, et  vous devrez impérativement respecter l’application des gestes barrière.

> Aller à des concerts, participer à une manifestation :

Si vous souhaitez en revanche participer à un rassemblement plus important, il faudra attendre. Concerts, manifestations, et grands rassemblements de manière générale ne seront pas encore permis. On sait d’ailleurs que les regroupements de plus de 5000 personnes ne seront pas permis avant septembre. 

> Faire du sport :

Comme jusqu’à présent, le footing sera autorisé. Il n’y aura plus de tranche horaire imposée pour cela, comme c’est le cas à Paris par exemple. Les activités physiques seront permis, mais avec des limites également: il ne s’agit que des sports individuels, et en extérieur. Par exemple, le tennis sera permis en simple, mais pas en double, et sur un court outdoor.

La reprise des sports collectifs est reportée à plus tard, tout comme la réouverture des salles de sport. 

> Aller en forêt :

Interdites depuis le 19 mars, les forêts seront de nouveau accessibles à partir de ce lundi. Cela sera aussi le cas des bois de Boulogne ou de Vincennes à Paris. 

> Aller à la plage :

La règle reste la fermeture des plages, a rappelé Christophe Castaner. Mais le ministère de l’Intérieur a souhaité une règle souple en accord avec les autorités locales. En effet, en fonction des discussions entre les élus locaux et les préfets, certaines plages pourront être ouvertes, sous conditions. 

> Aller au cinéma, faire du shopping :

Retrouver ses commerces de proximité, cela sera globalement possible à partir de ce lundi. Les petites boutiques pourront rouvrir, tout comme les coiffeurs, ou les marchés alimentaires.

En ce qui concerne les centres commerciaux, au delà de 40.000 mètres carrés il faudra que le préfet autorise l’ouverture. En région parisienne par exemple, toujours classée rouge, les principaux grands centres commerciaux seront fermés. Dans tous les cas, des règles seront toutefois imposées: les commerçants devront limiter l’accès aux magasins à un certain nombre de personnes, et la distanciation sociale devra être respectée. 

En revanche, pour aller au cinéma, dans une salle de spectacle ou au théâtre il faudra encore attendre. Ces activités ne sont pas autorisées à partir de lundi. L’accès aux bibliothèques ou aux médiathèques en revanche devrait reprendre. Pour les musées, cela dépendra de la taille. Le gouvernement a assuré que les « petits musées » doivent pouvoir ouvrir, sans préciser toutefois la règle. 

> Assister à une cérémonie religieuse :

Eglises, mosquées et synagogues devront aussi attendre. Les cérémonies religieuses ne sont pas autorisées à partir de ce lundi et il faudra attendre une prochaine phase du déconfinement.

D.L